Compte rendu de la réunion avec Christophe AUBERT, Maire des Deux Alpes, vendredi 31 juillet 2020

Emeraude Lévêque, représentante du syndic Agence de la Muzelle, Michel DAGOIS, président du conseil syndical, Ludovic BOUCHUT et Claude BARTHELEMY, tous les deux, membres du conseil syndical de la copropriété des Chalets d'Or, étions conviés au rendez-vous qui a débuté vers 10h15.

Cette rencontre a été très intéressante, Christophe AUBERT a été très à l'écoute, posé et nous a bien expliqué la situation de la commune.

En résumé, le besoin en propriétaires, copropriétaires, locataires, touristes et visiteurs qui achètent des Skipass est très important pour l'avenir de la station et le besoin de rénovation des infrastructures des remontées mécaniques et d'accueil.

En tant que nouveau maire, il peut intervenir sur le PLU pour en modifier quelques points mais toute intervention prendrait de nombreux mois.

Pour le projet du constructeur SEMCODA au Nord de la copropriété des Chalets d'Or, tout est déjà bien défini. Les permis de construire déposés sont acceptés et purgés. Nous ne savons pas si le constructeur SEMCODA a modifié ses plans et s'il y aura bien 3 autres chalets en plus du Chalet des Glaciers qui est en cours de finition. Nous avons demandé s'il était possible d'écarter la position des chalets pour les éloigner de ceux des Chalets d'Or au cas où la construction d'un des chalets soit abandonnée.
Christophe AUBERT a dessiné un plan succinct représentant 2 chalets supplémentaires en arc de cercle au cas où l'un d'entre eux ne soit pas construit et a précisé qu'il n'était plus du ressort de la commune d'intervenir. Toutefois, il nous mettra en relation avec le constructeur pour que nous puissions tenter de trouver des compromis.

Concernant le projet du constructeur Immalliance au Sud de la copropriété des Chalets d'Or, nous lui avons expliqué le déroulement de la présentation par le promoteur IMMALLIANCE.
Nous l'avons informé de l'unanimité des personnes présentes contre ce projet d'Hostel Lodge, en décalage total avec le style des constructions du secteur. Nous lui avons précisé la volte-face du promoteur à notre opposition, il nous a mis en garde contre les annonces souvent abusives de la part des constructeurs qui font miroiter des avantages qu'ils ne tiennent pas.

Christophe AUBERT n'est pas pour l'implantation d'un hôtel dans notre secteur en raison des contraintes que cela pourrait apporter en matière d'accès et de sécurité mais il ne souhaite pas s'opposer à la construction d'un chalet d'une vingtaine appartements.
Pour lui, l'important c'est que toute nouvelle construction n'ajoute pas des lits froids à une quantité répertoriée déjà beaucoup trop importante dans la station des Deux Alpes.
Il s'en parle depuis longtemps mais la nouvelle municipalité va faire son possible pour qu'un maximum d'appartements peu fréquentés deviennent des lits chauds.
Il apprécie les propriétaires qui louent leurs appartements pendant leur absence et nous a conseillé de tout faire pour accentuer ces opérations lucratives pour tous.

Nous avons évoqué le fait que les voisins très proches du projet d'Hostel Lodge, la famille LAMBERT du Chalet de Marie, n'ont pas été conviés à la présentation par le promoteur IMMALLIANCE le 9 juillet 2020. Nous lui avons précisé que cette famille avait l'ambition d'acheter la parcelle AI-115 qu'elle diviserait pour y construire des petits chalets. Une partie de la parcelle serait proposée à la copropriété des Chalets d'Or afin qu'elle l'achèete pour y créer des places de parking privatives qui seraient vendues à ceux qui en ont besoin.
De ce fait, une rencontre est envisagée avec Roger PRIMATESTA, représentant de l'indivision familiale propriétaire de la parcelle AI-115, pour lui faire des propositions.
Christophe AUBERT ne serait pas contre cette solution qui privilégierait des résidents des Deux Alpes.

Concernant l'entrée de la résidence les Chalets d'Or, côté Avenue de la Muzelle, nous avons beaucoup échangé et avons prévu de tout revoir sur et autour de la parcelle AI-65.
Monsieur le Maire a précisé qu'il n'était pas pour l'installation de jeux d'enfants sur une partie de la parcelle AI-65, en raison du danger avéré pour traverser cette zone de l'avenue en pente où les véhicules accélèrent pour rejoindre le Point I.
Une solution permettrait de disposer de plus de places de parkings libres le long de l'avenue de la Muzelle, de places de parking privatives du côté de la résidence Les Chalets d'Or, d'un passage piéton paysagé le long de la rangée d'arbres trentenaires qui seraient conservés et d'une zone de dépôt de neige enrobée et débarrassée des moloks qui seraient installés au nord de la parcelle. Les services municipaux vont travailler pendant les 3 prochains mois sur ce point pendant lesquels nous échangerons.
Il a aussi précisé qu'il n'était pas pour la pose de barrières dans les copropriétés afin de ne pas repousser les stationnements de véhicules sur le domaine publique. Mais il ne savait pas que toutes les places de stationnement étaient privatives dans la copropriété des Chalets d'Or.
Avec son équipe municipale, ils ne sont pas pour la construction d'un immense parking en entrée de station car cela impliquerait, entre autres, des infrastructures supplémentaires pour les déplacements vers/depuis ces parkings.

Nous lui avons remis les 396 signatures de la pétition lancée le 14 juin avec comme titre Sauver les Chalets d'Or et d'une manière plus générale le secteur du Petit Plan, et nous lui avons précisé que cette pétition n'avait pas été boostée, moyennant finance.

Christophe Aubert nous a donné rendez-vous dans 6 mois pour faire un point sur la situation, ce sera donc pour janvier 2021.
Nous ne manquerons pas de lui faire par des avancées concernant les projet en cours.

© 2020 - Les Chalets d'Or
Mise à jour : 15 septembre 2020.